Créer mon blog M'identifier

Pourquoi "Petite madame Patate" ?

Le 5 juin 2013, 18:25 dans Maternité 0

Juste le mot: Frite.

On parle souvent des envies des femmes enceinte... Pour moi, pas le vieux mythe de l'envie de fraise mais plutôt de patate!

Depuis pas mal d'années, je rêvais d'avoir une friteuse (chacun ses rêves!). J'en ai fait l'acquisition durant le premier trimestre de ma grossesse. Elle est belle, pratique et surtout elle fait des frites de fou! On lui a même donné un petit nom pour qu'elle ai bien sa place dans la famille (comme si un bébé ça n'allait pas déjà assez l'agrandir!), Margareth! Depuis donc plus de 6 mois, elle a du cuisiner une trenteine de kilos de pommes de terre (au pif, je ne me rend pas compte de ce que ça représente!). Autant dire qu'elle est largement amortie! Ca a été l'élément pricipal de mon alimentation durant ces derniers mois (je me suis un peu calmé). La formule spéciale c'est: {frites maison + camembert roti + jambon de pays cuit} (et oui "pas le droit" de le manger cru) le bonheur! Et si en dessert il y avait une banane flambée c'était l'extase! :)

Les premiers mois, je mangeais plus que mon chéri (voir 2 fois plus). Puis le deuxiéme trimestre est arrivé et je ne mangeais plus beaucoup (un peu moins qu'en "temps normal")! Là, en pleins dernier trimestre (et dernier mois) la nourriture est de nouveau ma meilleure amie. J'ai surtout envie de fruit ce qui n'est pas terrible, pas parce que les fruits sont mauvais pour la santé mais parce que je suis un peu ennuyée par des remontées acides et que les deux combinés c'est pas tip top! Mais je ne vais tout de même pas me priver de manger des cerises devant Roland Garros! (Je voulais pousser une petite chansonette d'encouragement, mais je suis partagée entre Nadal et Tsonga, alors je ne chanterai rien pour le moment!)

Je n'ai pas eu d'envie trés folle... Ah si! Bon, je ne sais pas si on peut considérer ça comme une envie! J'attendais le retour de mon homme sur le canap', je me suis endormie, j'ai rêvé d'un Big Mac et je me suis reveillée (jusque là, rien d'anormal!). Mais j'ai été obsédé à l'idée d'en manger un, j'ai cherché dans les placards et rien ne me convenait! Je me suis mise à pleurer pendant 30 minutes au milieu de ma cuisine! Je me rendais bien compte que c'était ridicule de pleurer pour ça! Mais plus j'essayais de me résonner, plus je pleurais! Mon chéri est arrivé et je n'avais toujours pas arrêté de pleurer, j'avais juste migré sur le canap'! Bref, aprés quelques sanglots dans ses bras on est allé au Mac Do. Et tout s'est bien fini lol! 

Si j'ai bien appris un truc, c'est que c'est les hormones qui commandent et plus tu essayes de garder le contrôle plus tu le perds. Je n'y arrive pas toujours mais c'est un peu mieux, faut encore travailler le "lâcher prise"... Pour ça, j'ai (normalement) encore quelques jours.

Petite robe Asos.

Passez une bonne fin de journée! ;)

 

Euh... Comment dire?

Le 5 juin 2013, 13:19 dans Maternité 0

Oui... Comment dire? Déjà je devrais peut être dire bonjour.

Bonjour!

Et ensuite je dis quoi?[...] Je crois qu'il est coutume de se présenter. 

Je suis une jeune femme de 23 ans qui attend son prémier enfant. Je vis dans la région Aquitaine depuis quelques années mais je suis originaire de Charente. J'entre juste dans mon neuviéme mois, le jour J n'est plus trés loin.

Maintenant il me semble qu'il faut que j'explique pourquoi je fais ce blog!

Alors, je le fais déjà pour moi, j'ai tout simplement envie de partager mon expérience. Et parce que durant ma grossesse j'ai cherché un blog qui pourrait me "parler" et j'en ai pas vraiment trouvé.

J'ai choisi l'accompagnement global, c'est à dire que je ne vois personne d'autre que MA sage femme.

Au départ, je devais accoucher dans un hopital à Bordeaux. Mais aprés mon premier rendez-vous avec une sage femme j'ai décidé de changer d'avis. Disons que le courant n'est absolument pas passé entre nous deux. L'entretien a duré 1 heure durant lequel j'ai expliqué ce que j'espérai de mon accouchement et elle a su me faire comprendre que j'étais jeune, qu'ELLE avait de l'expérience et que j'allais faire comme tout le monde (péridurale, pieds dans les étriers...). Puis leur site internet ventait le bien-fait: des baignoires dans les salles d'accouchement, de l'acupuncture... Sauf qu'il n'y avait qu'une baignoire sur tout le service maternité et que la présence d'un acupuncteur n'était en réalité qu'une sage femme qui avait fait une petite formation. Je suis sortie de ce rendez-vous PERDUE! Et pourtant, je l'attendais tellement pour pouvoir poser mes questions et me rassurer sur la faisabilité de ce que j'avais envie pour ce jour si personnel. 

Ma sœur a trouvé qu'un accompagnement global était possible avec la Polyclinique Bordeaux Rive Droite. J'ai tout de suite téléphoné, j'ai eu un rendez-vous trés rapidement avec une sage femme. C'est elle qui est devenue ma sage femme, Sophie JAECK. C'est une sage femme libérale qui assure les cours de préparation à l'accouchement ainsi que le suivi gynécologique. Pour le jour J, l'accouchement se fait donc à la polyclinique, juste à côté de son cabinet, dans le service maternité mais dans un endroit spécial! LA MAISON ARC-EN-CIEL

Aprés reflexion, je me dis que les choses n'arrivent pas par hasard donc merci à cette sage femme pour m'avoir poussé à choisir une autre voie. Je me sens en confiance avec ma sage femme, je sais que c'est elle et personne d'autre qui sera là pour m'aider dans les prochains jours...! 

Voilà pour le premier article... Le second arrivera dans quelques heures!

Bonne journée!!! ;)